Maria Personnaz-Smith Née en 1954 à Upsala en Suède Nationalités suisse et suédoise

J'ai grandi à Genève, travaillé quatre ans en tant que décoratrice d'intérieur, puis plus de dix ans en tant que travailleuse sociale au service de personnes âgées dans un quartier populaire de Genève. Années de travail entrecoupées de nombreux et parfois longs séjours en Europe, Afrique et Asie.

De 1997 à 2002, j'ai vécu avec ma famille à Hanoï au Viet Nam.

ET LA PEINTURE ?

Autrefois, comme beaucoup d'enfants, j'ai passé des heures à observer, écouter, ressentir et imaginer, assise toute seule sur l'escalier de mon immeuble ou perchée sur une colline au milieu d'un vaste paysage. Quand je peins un intérieur, celui-ci représente l'intérieur du corps où on est bien, dans une pénombre chaude, dans le refuge qui nous appartient. De là on peut apercevoir des morceaux d'extérieur qui permettent d'imaginer le reste non visible. Quand je peins un escalier, c'est l'exploration possible de ce monde intérieur. On peut descendre vers les profondeurs, monter en sachant qu'en haut il y aura une terrasse où on trouvera le ciel. Mais on n'est pas pressé, ni dans un sens ni dans l'autre. On est juste là, à observer cette étape. Quand j'ai besoin de lumière radieuse je vais sur la colline, d'où je peux voir tous les paysages de la Terre. Peindre, c'est me trouver dans un rêve agréable, en état de méditation. C'est un moment de grâce qui se prolonge sur des jours, des semaines, des mois. La peinture me plonge dans la contemplation et me permet de donner vie à cette expérience. J'ai la chance de pouvoir le vivre ainsi.

Texte de Maria Personnaz

artnet.ch - info@artnet.ch - +41 (0)22 366.42.22

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

captchaRecopiez le code ci-dessus