Atelier Bernard Garo


BERNARD GARO 

Né à Genève, Suisse, en 1964

Diplômé de l’Ecole d’Art de Lausanne (ECAL, accompagné du prix de peinture, en 1989).

Prix artistique de la ville de Nyon (CH) en 1994. Par deux fois finaliste de la Bourse Sandoz (prix Fems 1999-2011), il est lauréat en 2014 du grand prix international d’art de Monaco, présidé par la Princesse de Hanovre et organisé en faveur de la lutte contre le cancer (Gemluc).

Artnet.ch organise, sur rendez-vous, des visites à l'atelier de l'artiste Bernard Garo à Nyon, Suisse - Pour contact : Christiane Franquin   info@artnet.ch

 

 

garo_ouvrage-deflagration_2016EXPOSITION BERNARD GARO
ESPACE ARLAUD

Place de la Riponne 2bis,
1005 Lausanne
Exposition du 27 janvier au 26 mars 2017
Vernissage : 26 janvier 2017 de 18.00 à 20.00

Des oeuvres majeurs et monumentales seront pour la première fois réunies dans un même espace, et dans une mise en scène unique. L’occasion de découvrir un concept, une pensée et l’émotion que dégage cette Oeuvre dans un agencement sensible et puissant.

Sortie de l'ouvrage d'art "GARO - DÉFLAGRATION " (464 p.) - décembre 2016 
Une souscription vous permet de précommander le livre à un prix avantageux jusqu’au 26 janvier. Bulletin de commande : GARO - Livre d'art

  
 
UNE PEINTURE AU-DELÀ DES LIMITES

Des plus petits aux plus monumentaux, les tableaux de Bernard Garo peuvent s’appréhender de différentes manières. Pris isolément, ils concentrent sur leur surface un univers entier; placés dans la perspective d’une série, ils apportent un éclairage plus global sur une thématique, le plus souvent une ville; enfin, considérés dans le contexte plus large d’une vision pluridisciplinaire de l’expression artistique, ils sont partie d’un tout qui fait intervenir les médias à disposition actuellement: peinture, musique, danse, photographie, installation, intervention dans l’espace urbain, performance, vidéo. Dans cette conception élargie, l’art devient le moyen primordial dont dispose l’être humain pour transmettre un message universel qui sera compris au-delà des frontières de cultures et de langues. L’artiste offre ainsi au public des œuvres globales, à la limite de l’abstraction, qui continuent à vivre dans l’inconscient des spectateurs en transcrivant sur la toile ce qu’ils portent au tréfonds d’eux-mêmes. Autant d’œuvres, autant de représentations.

Au départ de ce travail, il y a le voyage physique, quête initiatique, pourrait-on dire, pour explorer le réel. Ce cheminement l’a conduit d’une ville à l’autre, traçant à travers l’Europe une topographie personnalisée des centres emblématiques de la culture antique et contemporaine.

Son regard d’artiste se porte sur des détails particuliers qu’il collectionne par l’image photographique et dont il garde des impressions d’atmosphères, de lumières, de structures architecturales propres à chaque endroit, de récits dérobés au hasard des rencontres. Il ramène de ces excursions des matériaux originaux, tels que des pierres broyées. Dans sa première série, trilogie autour de Berlin, Bâle et Barcelone, il s’est focalisé sur la ligne droite qui traverse ces trois centres incontournables de la culture contemporaine. Avec la série ARIL (Alexandrie, Reykjavik, Istanbul, Lisbonne), il délimite géographiquement et historiquement le territoire de la culture occidentale, en revisitant pyramides, volcans, splendeurs coloniales et porte ouverte sur l’Orient. Chaque étape de cette recherche retrouve dans les tableaux de Bernard Garo une identité propre par le format, la palette de couleurs, le vocabulaire formel particulier.

De l’image photographique qui lui sert de journal de bord, l’artiste se lance ensuite, tel un véritable alchimiste, dans la recherche des matières picturales capables de souligner sensuellement le rendu des matières, de la lumière, des émotions ressenties sur place. Les croquis préparatoires quant à eux, lui révèlent la dimension idéale de la toile finale, du carré moyen au triptyque démesuré, afin que le spectateur puisse, du premier regard, recevoir de plein fouet l’impression dominante du tableau. Celle-ci est accentuée par une couleur de fond différente pour chaque œuvre et qu’on devine sur la tranche du châssis. L’utilisation du bitume dont la tonalité de noir et la matière grasse et épaisse confère à ses toiles une profondeur étonnante, tandis que la poudre textile ou le sable créent des surfaces tour à tour veloutées ou âpres. Le geste a une importance prépondérante dans le travail de Bernard Garo, primordial, presque ancestral, à l’image d’un rituel où l’on imagine volontiers le peintre ne faire qu’un avec la toile et la matière. La gestuelle est à l’origine de cette puissance tellurique qui émane de certaines compositions, marquées par des lignes de force qui construisent les compositions. Ce même geste créateur participe au théâtre dans les performances, telles que 9 Pictures from 99 body ritual tales, Temps Morts, Wasser Wind und Stahl ou encore Première détection certaine.

Travaillées par couches successives qu’il ajoute ou enlève à l’aide de matières corrosives, ses peintures portent la trace des accidents incontrôlables avec lesquels l’artiste a su jouer et qui ont provoqué d’étonnantes fusions de textures et de couleurs. Sa palette se compose principalement du noir – conçu comme la somme de toutes les teintes – ainsi que des tons ocre, bruns, rouille, sable. Chaque série de tableaux privilégie une gamme particulière de teintes, de formats, de formes, aptes à rendre l’atmosphère propre à chaque ville.

Bernard Garo ne peint pas par hasard. Chacune de ses toiles est le fruit d’une longue et profonde réflexion sur un sujet particulier: l’actualisation d’un thème du passé et de ses répercussions dans le présent, la transposition du rôle des villes phares européennes, le poids de l’histoire de l’art. Ce dialogue incessant entre les époques, la science et les arts, la mémoire collective, se retrouve dans les formes, bien évidemment, mais aussi dans l’utilisation de matières innovantes ou carrément uniques, comme cette pierre friable qu’il a ramassée au fil de ses excursions et qu’il a patiemment broyée, renouant ainsi avec la tradition picturale qui remonte aux grottes de Lascaux. Matière qui garde en elle la trace du passé ou du futur. Puissant par sa monumentalité, l’œuvre de cet artiste l’est aussi par cette recherche incessante au cœur de la matière et de l’origine de la création.

Nicole Kunz, historienne de l’art, Directrice du centre d’exposition et de culture de la Ferme de la Chapelle du Grand-Lancy

 

 

Portrait Bernard GaroGaro a déjà plus d’une centaine d’expositions personnelles à son actif depuis 1989, en Suisse et à l’étranger. Son oeuvre peint et graphique est conservée dans des collections privées et publiques en Suisse, en Europe et aux Etats-Unis..

Une monographie de référence sur l’artiste a été publiée en 2003, aux Editions Benteli (438 p. en quatre langues). Une seconde consacrée au concept ARIL sortira en 2016 chez le même éditeur. Un livre intitulé «Au-delà du Sud» est paru aux éditions Antipodes en 2005. Un ouvrage monographique intitulée «Garo Art unlimited», présentant les différentes facettes de son art : peinture, photo, performance, a été publié par les Editions Ferrari en 2011.

De nombreux articles, ouvrages et catalogues collectifs témoignent de son œuvre polyforme.

 

EDITION / DOCUMENTS / VIDEO

PDF: Catalogue Garo_Art unlimited_11

PDF :Garo_Reponses_ Philosophiques 14

VIDEO : http://www.bernardgaro.ch/#!/about/film
Film de Christophe Michaud sur Bernard Garo dans son atelier « work in progress » 2014

 

Expositions personnelles, 2016-2006

(CV de 1987 à 2002, se référer à la monographie, Ed. Benteli 2003)

2016  Coppet (CH), organisation de l'AABG dans les Caves du Château avec l'appuis de la Municipalité, «avant la Déflagration » peintures, lancement de la souscription du livre Déflagration en parallèle à l'Espace Artnet, Begnins (CH) 
2015 - Evian (F), Galerie 29, «vestiges, bleus d'Orient» peintures
2015 - La Chaux-du-Milieu (CH), Centre d¹expositions, le Grand Cachot, «Vertiges», peintures

2014  - Monaco, (F), Galerie Adriano Ribolzi, «le visible de l¹invisible»
2014 - Grand-Lancy (CH), Centre d'expositions, Ferme de la Chapelle, «Oxymores», peintures
2014 - Nyon (CH), Espace Murandaz, 25 ans de peinture

2013 - Lausanne (CH), Galerie Synopsism, peintures et photos récentes
2013 - Renens (CH), Galerie du château, «Chrysalide», photographies
2013 - Pampigny (CH), Galerie de photographie Agnès Martel, commande «Hiver comme été»

2012 - Nyon (CH), Espace Murandaz, peintures récentes
2012 - Grand-Lancy (CH), Centre d’expositions, Ferme de la Chapelle, «La voix d’un espace vide»

2011 - Vevey (CH), Ferrari Art Gallery, "Vertiges et vibrations", peintures récentes
2011 - Rue (CH), Galerie de Rue, peintures récentes
2011 - Paris (F), Cloître des Billettes, dans le cadre de la manifestation d’art contemporain Nuit Blanche, présentation de la sculpture L1014 réalisée en collaboration avec Etienne Krähenbühl.

2010 - Grand-Lancy (CH), Centre d’expositions, Ferme de la Chapelle, «Fusions ardentes», peintures
2010 - Lausanne (CH), Galerie Synopsism, «20 ans de peinture, parcours sur une oeuvre, les Inédits»
2010 - Nyon (CH), Galerie d’Art Junod, «Lisboa l’intranquille», peintures récentes

2009 - Martigny (CH), Galerie Le 7, de J.-M. Gard, «Event du Trémor», peintures récentes et photos
2009 - Pampigny (CH), Galerie Agnès Martel, «Topographie du passage et de l’oubli», photographies
2009 - Nyon (CH), Galerie d’Art Junod, «Expériences, dessins à 4 mains», en collaboration avec Bertola

2008 - Nyon (CH), Galerie d’Art Junod, «Aqua et Ignis», peintures récentes
2008 - Lancy (CH), Centre d’expositions, de la Ferme de la Chapelle, «Au-delà du Sud», peinture
2008 - Genève (CH), Galerie Calart Actual, «Caldeira», peintures récentes
2008 - Bruxelles (B), Bozar, rencontre photographique internationale de l’Eté de la Photographie de Bruxelles «Topographie du passage et de l’oubli», photographies 2001-2008
2008 - Knokke le Zout (B), Galerie associée à la galerie Faider de Bruxelles, présentation de photographies

2007 - Lausanne (CH), Galerie Synopsism, «Etats de la matière», peintures récentes et photographies en synergie avec l’inauguration de l’oeuvre du M2 par la Ville de Lausanne

2006 - Berne (CH), Galerie Brügger, peintures récentes
2006 - Zurich (CH), Art Forum, Ute Barth, peintures récentes

 

Expositions collectives, sélection 2015-2016
2016 - Megève (F), 2ème Biennale So Art & Design, peinture et photographie
2015 - Megève (F), 1ère Biennale So Art & Design, peinture et photographie
2015 - Zürich (CH), « Winter »Ausstellung, Ute Barth, Art Forum
2015 - Begnins (CH), "les 20 ans d' artnet.ch", Espace Artnet  - Christiane Franquin

 

 
Expositions collectives, sélection 2013-2006

2013 • Assens (CH), Centre culturel, peinture et sculpture, groupe 9+1

  • Vullierens (CH), Château, peinture et sculpture
  • Monaco (MC), Auditorium Rainier III, présentation des sélectionnés du concours international d’art

2012 • Meyrin (CH), Forum, exposition de 7 sculpteurs, 1 céramiste et 1 peintre réunis par l’atelier

  • Dahab (EGY), Elsahara Gallery, exposition de photographie sous l’eau, «After the death»
  • Pampigny (CH), Galerie de photographie Agnès Martel, «itinér’art, projet photographique»
  • Kathmandou (NP), Patan Museum, «From Portrait to Self Portrait»
  • Morges (CH), Espace la Côte, Galerie de photographie Agnès Martel, photosgraphies récentes

2011 • Barcelone (SP), Fundacio Palo Alto, «Del retrato al autoretrato», un livre, une expo avec Nodar

  • London (GB), Hundred Years Gallery, «From Portrait to Self Portrait»
  • Countainville (F), «Du portrait à l’autoportrait», exposition itinérante
  • Menen (B), Musée, exposition itinérante sur la grande guerre, photographies, phase IV
  • Hazebrouck (F), Musée des Augustins, exposition itinérante sur la Grande Guerre, photographies
  • Tokyo (JP), Gallery 6, exposition en faveur des victimes du tsunami
  • Morges (CH), Espace la Côte, Galerie Agnès Martel, photographies
  • Ballens (CH), Galerie Edouard Roch, «Les amitiés désordonnées»

2010 • Stenay (F), Hôtel de Ville, exposition itinérante sur la Grande Guerre, photographies, phase II

  • Diksmuide (B), «IJzertoren», exposition itinérante sur la Grande Guerre, photographies, présentation dans différents musées et mémorials, sur le front, jusqu’en 2011
  • Berne (CH), Galerie Brügger, 20 ans de galerie

2009 • Nyon (CH), Galerie Junod, «Eau-Vent-Acier», oeuvres en lien avec le spectacle présenté au Far

  • Zürich (CH), Galerie Ute Barth, Art Forum
  • Zürich (CH), Rothe Fabrik, présentation en collaboration avec Enas Elsadiek, «After Death»

2008 • Paris (F), Show off, Foire d’Art contemporain avec la Galerie Synopsism, photographie et perfo

  • Neuchâtel (CH), Musée d’Art et d’Histoire, photographie, thème Frontière
  • Berne (CH), Galerie Brügger

2007 • Genève (CH), Villa Dutoit, «Duo», Visarte Genève

  • Sion (CH), La ferme asile, «Duo», Visarte Valais

2006 • Monthey (CH), Halle Giovanola, Visarte Valais

  • Lausanne (CH), Galerie Synopsis
  • Zürich (CH), Kunst Zürich représenté par la galerie Art Forum

 

Oeuvres scéniques et performances interdisciplinaires récentes du Collectif de la Dernière Tangente 2014-2009

2014 • Usine à gaz, Nyon (CH), (création Suisse) nouvelle oeuvre scénique «Pangea Ultima ou la chute d’Icare»

  • Sénart, Paris (F), Scène nationale, (création française), nouvelle oeuvre scénique «Pangea Ultima ou la chute d’Icare»
  • Bagneux, Paris (F), Théâtre national, oeuvre scénique «Pangea Ultima ou la chute d’Icare»

2013 • Auditorium Arnold Reymond, Pully (CH), présentation d’extraits du parcours du

collectif après 15 ans d’interdisciplinarité

2012 • Ferme de la Chapelle du Grand-Lancy et Bain des 3 jetées à Nyon, «L1014B» perfo. en plein air

2011 • Usine à Gaz, Nyon (CH), oeuvre scénique «Première détection certaine»

  • Sénart, Paris (F), Scène nationale, oeuvre scénique «Première détection certaine»
  • Paris, Cloître des Billettes, dans le cadre de la manifestation d’art contemporain Nuit

Blanche, présentation de la performance «L1014 B» au coeur de la sculpture

2010 • Lausanne (CH), Festival de la Cité, performances Otages et Body ritual

2009 • Dijon (F), Scène nationale, oeuvre scénique «Wasser Wind und Stahl»

  • Nyon (CH), Far festival, oeuvre scénique «Wasser Wind und Stahl»
  • Avenches (CH), Hôtel de Ville et du Maure, performance du collectif de la Dernière Tangente
  • Nyon (CH), Journées du patrimoine, performance en compagnie du Collectif de la Dernière Tangente
  • Lausanne (CH), Rez du Palais Rumine, performance «Pas sage» avec le Collectif de la Dernière Tangente

artnet.ch - info@artnet.ch - +41 (0)22 366.42.22

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

captchaRecopiez le code ci-dessus