Sylvain Meyer

Le 1 février 2016

« Créant son propre damier de mousse sur un tapis de feuilles mortes, semant minutieusement des coquelicots écarlates au bord de la rivière, dessinant une fabuleuse araignée, pattes en tiges de noisetier, corps fait de roche et peau de mousse, Sylvain Meyer sublime les particularités d’un lieu cent fois arpenté… » (extrait 24H, quotidien suisse)