Séverine Metraz

Le 1 septembre 2015

La femme de Séverine Metraz est élevée au rang d’Icône anticléricale. Singulier paradoxe ? Images de dévotion aguichantes, sarcastiques, provocantes et pourtant d’une harmonie indubitable. Ses collages puisent dans les répertoires pieux du gothique, que ce soit son choix des personnages, l’utilisation du doré, mêlés à des papiers glacés aux couleurs tapageuses.Un vrai melting-pot transgenre !